Olfascan

POURQUOI ?

Depuis mars 2020, la pandémie du COVID-19 affecte notre quotidien. A l’heure où les virologues s’inquiètent sur une éventuelle reprise de l’épidémie, nous proposons un moyen simple, rapide et économique pour contribuer à la prévention et la gestion une nouvelle vague.

https://www.nicematin.com/sante/coronavirus-il-faut-se-preparer-a-une-reprise-de-lepidemie-voire-a-une-deuxieme-vague-alerte-jerome-salomon-537918

L’ANOSMIE, UN SYMPTÔME PRÉCOCE ET SPÉCIFIQUE DU COVID-19

La perte du goût (agueusie) et de l’odorat (anosmie) constitue un symptôme précoce du COVID-19, avec les maux de tête et la fièvre. Ces pertes sensorielles apparaissent en moyenne environ 2 jours après les premiers symptômes et plus de 10 jours avant le stade de besoin d’assistance respiratoire. Des tests d’anosmie constituent un moyen rapide et efficace d’identifier des individus susceptibles d’être porteurs du virus.


Source : https://doi.org/10.31219/osf.io/n4p3w

Nos recherches ont d’ailleurs montré que le nombre de cas d’anosmie et d’agueusie est étroitement lié à la surcharge des hôpitaux, et que s’intéresser à ce symptôme est un indicateur plus préventif que les indicateurs gouvernementaux jusqu’alors utilisés. Nous avons aussi remarqué une décroissance des cas 5 jours après l’application des mesures de confinements strictes en France et en Italie, et une décroissance plus lente en Angleterre où les mesures imposées par les forces publiques étaient plus légères. Dès lors, le décryptage des cas d’anosmie et d’agueusie est un moyen efficace pour, d’une part, prévenir les pics de pandémie et mettre en place les mesures associées et, d’autre part, évaluer l’efficacité des mesures adoptées.

COMMENT CA MARCHE ?

COMMENT EST FAIT LE KIT ?

PARTENARIATS

Dans cette optique, nous avons développé, en partenariat avec la société grassoise Carestia, spécialiste en technologies d’imprégnation sur supports, un test rapide qui permet de détecter les cas d’anosmie : il s’agit d’un kit olfactif basé sur des bandelettes de papier odorisées.

Ce test est issu d’une collaboration avec le Centre Mémoire de Ressources et de Recherche dirigé par le Dr. Renaud David à l’Institut Claude Pompidou. Les troubles de la perception des odeurs sont aussi des symptômes des maladies neurodégénératives. Il sera donc également applicable à des fins de diagnostic et de suivi médical des patients atteints de telles maladies. Il intéresse également le service ORL dirigé par le Pr. Laurent Castillo au CHU de Nice, comme une alternative peu coûteuse et efficace de diagnostic et de suivi des troubles olfactifs.

Nous travaillons également avec Loïc Menvielle de l’EDHEC afin de promouvoir le test dans les pays à faible PIB.

MISE AU POINT DU TEST

Nous avons réalisé des compositions parfumées facilement identifiables et aux propriétés chimiques et odorantes adaptées pour ce type de test. Pour calibrer et optimiser Olfascan afin qu’il soit utilisable au plus vite dans les centres médicaux, et éventuellement à l’entrée des lieux publics et de travail, nous faisons appel aux passants jeudi 16 juillet 2020 sur la promenade des Anglais au niveau du jardin Albert Ier, de 10h à 12h